Salar d’Uyuni et sud Lipez

Quand ça veut pas ça veut pas! 

ArrivĂ©e Ă  Uyuni dĂ©pitĂ©e donc, j’apprends que mes amis Fabien et Wendy sont aussi dans la ville et s’apprĂȘtent Ă  faire un tour de trois jours dans le salar et le Lipez. Ils m’appellent pour me dire qu’il reste une place pour venir avec eux… Mais au final l’agence me fera faux bon et ne viendra jamais me chercher ! Je me rends donc dans une autre agence et rĂ©serve pour le lendemain mais ce sera sans mes amis qui eux sont dĂ©jĂ  partis… 
Ensuite commencent les problĂšmes mĂ©caniques, en mĂȘme temps Ă  votre avis qu’arrive t-il Ă  une voiture de 28 ans que l’on entretien pas et que l’on emmene toutes les semaines sur les pistes boueuses et accidentĂ©es du Lipez ? Je vous le donne dans le mille: trois des vis retenant le pneu arriĂšre droit se cassent net. Quatre vĂ©hicules s’arrĂȘtent pour nous aider, on retarde donc autant de groupes et ce pendant une heure en plein dĂ©sert. Le guide nous affirme que la rĂ©paration tiendra jusqu’au lendemain, on espĂšre qu’il dit vrai. Et lĂ , c’est l’essuie glace qui lĂąche alors qu’une averse s’abat sur nous. On n’y voit plus grand chose c’est pas trĂšs rassurant. 

Finalement l’excursion continue: San CristĂłbal (dont les mines sont au passage plus importantes que le CerrĂł Rico de PotosĂ­), valle de las rocas, lagunes Hedionda, Honda, Ramadita, Colorada (malheureusement pas d’un si beau rose que ça, il paraĂźt qu’elle est plus belle en hiver!) et l’arbre de pierre.

Mention spĂ©ciale pour le lever de soleil aux pieds des geysers Ă  5000m entre les montagnes enneigĂ©es, une pure beautĂ©! 

Et enfin, une dĂ©tente bien mĂ©ritĂ©e aux bains thermaux d’Ă  cĂŽtĂ© (sol de mañana) avant de commencer notre retour sur Uyuni en passant par Villa Mar oĂč parait-il les dealers de cocaĂŻne prolifĂšrent (!) et Valle de las piedras et sa laguna negra, l’ultime enchantement d’un lac bordĂ© de formations rocheuses toutes plus spectaculaires les unes que les autres. 

Tout le long du circuit on a pu observer des lamas, vigognes, flamants roses et une viscocha (entre le liĂšvre et l’Ă©cureuil).
Des paysages Ă  couper le souffle entre immensitĂ©s sableuses, rocheuses et montagneuses. Un site de prĂšs de 22 355 km2 (environ 11 000 km2 en comparaison pour le salar) dont on comprend toute l’hostilitĂ© en le traversant ainsi … D’autant que toutes les lagunes ne sont pas potables! TrĂšs peu de villages, parfois abandonnĂ©s d’ailleurs. Bref, Ă  faire absolument tout comme le salar. L’unique regret: aprĂšs quatre mois Ă  visiter sur mon vĂ©lo j’avais terriblement la sensation d’ĂȘtre au « Paris Dakar des touristes » du fait que tous les 4×4 s’arrĂȘtent au mĂȘme endroit au mĂȘme moment et qu’ainsi tous les touristes patientent pour prendre chacun la mĂȘme photo du mĂȘme site. Tout ça me paraissait soudainement bien triste… 
PS: l’eau du salar n’a pas diminuĂ©, simplement les voitures s’enfoncent au cƓur du salar, lĂ  oĂč le niveau est plus bas. Mais aucune zone n’Ă©tait sĂšche…

Bien arrivĂ©e au Chili depuis mercredi! De nouveaux horizons mais toujours une mĂȘme envie d’aventure, je vous promets encore bien de belles choses ! À trĂšs vite!!

Publicités

3 réflexions sur “Salar d’Uyuni et sud Lipez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s